Lettre pour reprocher à quelqu’un son trop long silence à notre égard

Publié le : 12/07/2019 - Catégories : Lettres de justifications, d'excuses et de reproches

C'est quand tu veux que tu me réponds !

Aix, 10 avril 1931
Chère Amie,
A moins que vous ne soyez couchée sur un lit de douleur, avec la main droite paralysée, je ne vous excuserai pas de rester si longtemps sans m’écrire.
Comment! Depuis un mois, pas la plus petite marque de souvenir ! Voyons, secouez votre paresse, la seule maladie dont vous soyez atteinte, j’en ai peur ; et je suis assez bonne pour vous souhaiter une prompte guérison, car, malgré votre coupable négligence, vous avez en moi une amie trop indulgente, pour vous tenir rigueur.
Votre bien affectionnée
Louise D.
Veuillez vous connecter pour noter cet article

Partager ce contenu